Découvrez la sophrologie avec Anne Foubert

De la sophrologie à Auchel

Le mot « sophrologie » vient du grec :

  • sos : harmonie
  • phren : conscience, esprit
  • logos : étude ou discours

La définition originelle de la sophrologie est donc l’étude de la conscience humaine, de ses états et modifications, pour leur application dans un but thérapeutique, prophylactique (du domaine de la prévention) ou pédagogique.
Je définirais la sophrologie comme un outil qui permet d’obtenir l’harmonie entre le corps et l’esprit. Elle peut devenir une certaine philosophie de vie. La sophrologie est une recherche de la sérénité, de la paix intérieure dans un but d’améliorer la vie quotidienne.
La sophrologie est une méthode, un outil qui regroupe plusieurs techniques de relaxation. Elle associe le relâchement musculaire, la respiration et la mise en avant des pensées positives. Elle se déroule en plusieurs étapes :

  • L’anamnèse qui permet de recueillir tous les éléments utiles au travail réalisé par le sophrologue
     
  • La relaxation dynamique : succession d’exercices en mouvement alliant un travail sur la respiration et les mouvements du corps
     
  • La séance de sophrologie qui, elle aussi, comprend plusieurs étapes 
     
  • L’induction qui permet une grande détente et de descendre le niveau de vigilance (la personne est alors au bord du sommeil)
     
  • L’activation qui comprend l’exercice réalisé en état de relaxation profonde. A ce moment, des images sont amenées par la voix du sophrologue, répondant à une intention de séance très précise. Les visualisations travaillées lors de l’activation permettent d’imaginer sans les contraintes du quotidien
     
  • La désophronisation : il s’agit du retour à l’état de veille
     
  • La phénodescription ou dialogue post sophronique qui est un temps d’échanges sur le vécu de la séance.

L’objectif est d’amener la personne dans un état de relaxation et de lui permettre de puiser en elle les ressources présentes. Elle les aura alors à sa disposition pour gérer au mieux son quotidien.
On travaille toujours sur des idées positives afin de garder par la suite le bénéfice des séances et de pouvoir s’en servir pour mieux appréhender les différentes situations rencontrées dans la vie, en meilleure autonomie. Ainsi, la sophrologie permet à chacun d’utiliser ses potentiels, parfois oubliés, dans des périodes de la vie où l’on rencontre des doutes, interrogations, stress, difficultés de tout ordre.

Les origines de la sophrologie :
La sophrologie a été créée en 1960 par Alfonso Caycedo, neurologue et psychiatre. Pour créer cet outil, il s’est inspiré de plusieurs sources, au cours de ses voyages, de ses rencontres et de ses recherches :

  • La Grèce Antique (Hippocrate, Platon)
  • L’hypnose
  • Les techniques de relaxation (Schultz, Jacobson)
  • L’Orient (le Yoga, le Zen, le Bouddhisme)
  • La neurologie
  • La philosophie phénoménologique
  • Faire un retour aux phénomènes en oubliant nos connaissances et nos expériences en laissant tomber les préjugés
  • Découvrir avec ses sens et son intuition l’objet de son étude
  • Vivre ses ressentis comme si c’était la première fois
  • La psychologie

Les principes fondamentaux de la sophrologie :
La sophrologie se fonde sur trois principes :

  • L’intégration du schéma corporel qui est la représentation que chacun se fait de son propre corps
  • Le principe d’action positive
  • Le principe de la réalité objective : il s’agit de voir les choses et les personnes comme elles sont réellement, de ne pas être dans le « trop ». Il s’agit de fixer des objectifs réalistes et réalisables, de connaitre ses propres limites

 

Sophro Anne Foubert

 

Pour plus de renseignements, n'hésitez pas à me contacter